Possibile Variatti ale unui eu pulverizat

Résumé:

Bernard Castelain est un poète de la nouvelles génération. Sa poésie, qui ne subit pas l’influence des tendances de la nouvelle poésie occidentale, cultive certains aspects qui semblent surgir d’une époque sans être sous le signe du temps.

C’est une poésie de foisonnement du MOI dans une variante sonore et assonore en même temps, drapée dans le mystère de l’intellectuel spirituel qui aime philosopher. que par une re-lecture rapportée à un MOI universel.

Sa poésie est une esthétique devenue un autre langage qui permet d’aller voir en soi et des vies. Le lecteur ne doit pas s’attacher au sens rationnel des mots mais les percevoir dans leur musicalité, dans leur glissement en dehors d’un contexte préétabli.

Bernard Castelain, juriste de profession mais en même temps romancier, dramaturge, animateur de lectures poétiques, de café littéraires, est un poète régional, auteur de plusieurs ouvrages publié aux éditions Dricot.

Son écriture, marquée par un style oscillant entre symbolisme et surréalisme, par une musicalité textuelle et phonétique, montre un poète parti à la quête humaniste de son siècle.

De ce point de vue l’auteur, Bernard Castelain et son traducteur, Cécilia Burtica, jeune auteur d’origine Roumaine (connue pour son oeuvre poétique – Antigenre, Parabrides, Miettes de peu de réalité, ainsi que le théâtre – La toile d’araignée, Coeur en silence, Le cerveau collé contre le rail, L’homme sans histoire, 1001 visages, et la critique littéraire – Le suicide dans la littérature européenne moderne et contemporaine, L’acte poétique et le rêve suicidaire, Urmuz avant Dada) se trouvent sous le signe de la même quête de l’humain de ce siècle qui a renversé les Symboles.

Camélia MANOLESCU

S'inscrire à notre Newsletter

 

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir nos dernières nouvelles!

Votre inscription s'est effectuée avec succès.